Alors, ce stage, c’était comment ?

 

Les 12 et 13 janvier 2019, un week-end de stage a eu lieu. Sophie, notamment, partage ici ses sensations…

 

“C’est dans un très grand format, celui de La Glacière mais pas que… celui de Clémence, que je me suis grandement lâchée durant presque 8 heures à ce stage théâtre sur un vrai plateau de spectacle : régie, scène… Tout! J’avoue que je m’interroge encore de ce qui s’y est vraiment passé.

 

 

 

Eh bien, Clémence nous a laissé un tel champ libre, que nous ne pouvions que nous lâcher! Et sans nous connaître, nous avons créé un décor, joué des textes ensemble, puis nous nous sommes autorisés à être des personnages, à être là, dans l’écoute de cet univers étrange et des autres.

 

 

 

Guidés par Clémence, le format s’est progressivement resserré, les rôles se sont affûtés pour laisser place à un espace temps futuriste, avec le temps, dans le temps, au rythme de retentissements du jeu sur le jeu assez dément.

 

 

 

 

Voilà : avec les photos ça donne une vague idée mais le mieux c’est encore de venir jouer à un stage pour le vivre!

 

 

 

 

Stéphanie n’attend pas

J’ai hâte, j’ai hâte, m’a-t-elle dit.

Patience, Stéphanie : encore un week-end, puis 4 dodos, et ça y est : tu rencontres le public de Bègles, pour Mon Québec en 10 tounes.

Elle a souri, elle est repartie.

Chus partie… mais j’vas r’venir…, a-t-elle souligné de loin, un sourire dans le dos, bien accroché…

Et les citrouilles, Stéphanie !

Stéphanie a été sage pour Halloween. Pas vous ?

Elle doit garder toute son énergie pour la semaine prochaine et le création de son spectacle Mon Québec en 10 tounes

Vous aussi, car on compte sur vous !

Alors, un petit remontant ? Stéphanie et son sourire sont là pour vous…